Deutsch  |  Français  |
Musiciens /  L'orchestre tzigane hongrois

Tradition et évolution des styles de la musique tzigane hongroise
Si la musique tzigane est appréciée dans le monde entier par des auditeurs de tous les âges, c'est en Hongrie qu'elle prend vraiment ses racines.
Comme l'a dit un jour une célèbre musicienne klezmer : « Toute musique est klezmer si elle vient du plus profond du cœur et s'adresse au coeur. » On peut dire que presque n'importe quelle musique devient tzigane sous l'archet d'un musicien inspiré. Chacun a sa façon propre de raconter, ses articulations et ses petits trucs stylistiques pour s'approprier un mélodie ou un morceau. C'est par contre une coutume des orchestres tziganes hongrois de développer leurs pièces dans les deux principales formes typiques « Hallgato » ou «  Csárdás ».
La première est une mélopée instrumentale lente et rythmée, dans le style parlando tandis que la seconde est une danse traditionnelle comportant une introduction lente et pathétique et une partie principale sauvage et emportée.
Le répertoire traditionnel comporte aussi de nombreuses compositions d'origine roumaine – principalement les pièces à caractère virtuose. Il faut également souligner l'influence de la musique populaire ou tzigane russe. Le musicien tzigane est constamment à l'affût de la nouveauté, que ce soit dans le domaine du jazz, de la comédie musicale, de l'opérette, du classique et même de la musique de divertissement. Sa capacité à s'emparer de tout ces matériaux et à « sculpter » sa propre œuvre en lui ajoutant des variations mélodiques ou des enrichissements harmoniques personnels est proprement unique dans la musique universelle.